LE COUP D’ÉTAT DU 18-BRUMAIRE EN MUSIQUE : L’EXEMPLE DE DEUX VAUDEVILLES DU 14 NOVEMBRE 1799

Au lendemain du coup d’État du 18 Brumaire, le monde dramatique s’empresse de célébrer Bonaparte par des couplets et des impromptus de circonstance. Ceux-ci exaltent le général, noircissent les Jacobins, stigmatisent gaiment l’instabilité du gouvernement du Directoire. Les pièces traitant de la « Journée de Saint-Cloud » sont si nombreuses que la censure étatique est forcée d’intervenir sur des textes souvent trop politisés, mêlant gaité vaudevillesque et « écriture slogan », ironisant sur la situation socio-politique précédant l’intervention de Bonaparte. Tout comme d’autres productions contemporaines, le monde dramatique concourt de façon massive à légitimer le coup d’État et à imposer le général comme le « héros-sauveur » d’une République agonisante, aidant de la sorte Bonaparte à devenir Napoléon.

Paola Perazzolo présente la restitution musicale de deux vaudevilles créés le 14 novembre 1799, immédiatement après le coup d’État : « La Girouette de Saint-Cloud », et « La Journée de Saint-Cloud, ou Le dix-neuf brumaire » [initialement sous-titré « la pêche aux Jacobins » avant d’être censuré].

Vidéo réalisée d’après la conférence musicale du jeudi 14 décembre 2023 à l’église anglicane Saint-Georges (7, rue Auguste Vacquerie 75116 Paris), dans le cadre de Napoleonica® les conférences. © Fondation Napoléon 2024

Paola Perazzolo est professeur associée en littérature française à l’Université de Vérone. Elle s’intéresse à la production romanesque et dramatique du XVIIIe siècle et du tournant des Lumières. Elle est l’auteure d’une monographie sur Isabelle de Charrière, et a republié deux pièces de la décennie révolutionnaire : G.-M. Legouvé, « La mort d’Abel » (Cambridge, MHRA, 2016) et H. de Guerville, « La Liberté conquise ou le Despotisme renversé » (Verona, Fiorini, 2012).

NOTA BENE  ALICIA PERRIS

RENCONTRE TRÈS INTÉRESSANTE À L´ÉGLISE anglicane de Paris, organisée par la Fondation Napoléon, prépareée comme ils le font toujours avec beaucoup de soin et de rigueur. Formidable la conférence, les voix, le chant, le répertoire retrouvé dans un énorme effort d´investigation historique et d´époque, les instruments et la coordination musicale. Parfait!

Très Sympathique et intéressante, et avec la présence aussi du Président de la Fondation, Thierry Lentz (depuis l´an 2000). On a offert des revues sur les sujets des Empereurs au public, qui a suivi la soirée avec enthousiasme et beaucoup d´applaudissements.

A la sortie, une belle nuit d´hiver, à côté des lumières et des passants à L´Étoile et aux Champs-Elsées  très solaires.

Síguenos:

Publicaciones Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *