LE TRIOMPHE DE MARIA POURCHET AU CAFÉ DE FLORE

Par Pauline Sommelet

Autour de la lauréate 2023 Maria Pourchet, Joffrine Donnadieu, primée en 2022, et Frédéric Beigbeder, romancier et cofondateur du prix. Au second rang, les jurés Philippe Vandel, Bertrand de Saint-Vincent, Carole Chrétiennot et Arnaud Viviant.© Jean Picon

Lauréate du prix de Flore 2023 pour son roman Western, Maria Pourchet a été célébrée comme il se doit par les membres du jury et ses proches. Une nuit de fête généreusement arrosée par Louis Roederer, mécène de la soirée.

«Je n’aurais pas pu rêver meilleure issue pour ce livre qui a été parfois éreinté que de finir dans une écurie où sont passés avant moi Houellebecq, Ravalec ou Angot. Je suis très fière de recevoir ce prix qui est pour moi celui de la jeunesse et de l’arrogance.» Après l’introduction de Frédéric Beigbeder, heureux de consacrer «le roman d’une héroïne qui ose prendre la défense d’un don Juan», Maria Pourchet peut savourer sa joie. Son Western, cavalcade moderne et désenchantée d’un acteur séducteur en fuite et d’une mère célibataire paumée, a séduit tous les «cow-boys» du jury, alors même que Manuel Carcassonne, PDG des éditions Stock, s’est abstenu de tout vote. Le prix de Flore, qui fêtera ses 30 ans en 2024, gratifie l’auteur primé de 6.150 euros et d’un verre de pouilly-fumé offert pendant un an dans la célèbre brasserie, mais aussi d’une nuit de fête généreusement arrosée par Louis Roederer, mécène de la soirée. De quoi danser jusqu’à l’aube au son de la trompette de Keziah Jones, digne successeur des jazzmen qui firent la gloire de Saint-Germain-des-Prés.

https://www.pointdevue.fr/society/soirees/le-triomphe-de-maria-pourchet-au-cafe-de-flore?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20231116
Síguenos:

Publicaciones Similares

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *